L’ergothérapie est une profession centrée sur le développement et le maintien de la capacité d’agir des personnes. Elle contribue à l’amélioration de la santé et de la qualité de la vie. Elle facilite la participation à la société et à la vie courante en permettant de prendre part aux activités quotidiennes. Les ergothérapeutes aident les patients qui sont limités dans leur capacité d’action en raison d’un trouble sensoriel, moteur, cognitif ou psychique congénital, du développement ou acquis. Les ergothérapeutes ont l’expertise et les connaissances nécessaires pour collaborer avec les personnes concernées, leurs proches ou des institutions, à la résolution ou la réduction de ces difficultés. En ergothérapie, les activités concrètes de la vie quotidienne des clients occupent le premier plan.

La prise en charge en ergothérapie comporte les éléments suivants :

  • Une évaluation des activités que la personne réalise, réalisait, aimerait réaliser ou devrait réaliser, mais aussi une évaluation de ses compétences, de ses intérêts, de ses rôles sociaux et de l’environnement social et physique dans lequel elle vit.
  • Des objectifs ciblés, négociés avec le patient, visant à améliorer les aptitudes (motrices, sensorielles, sociales, émotionnelles ou cognitives) ou à améliorer l’engagement et la performance dans des activités spécifiques, de manière saine et autonome.
  • Des séances au Centre ou dans le milieu de vie, en situations réelles ou en entretien, l’utilisation d’outils thérapeutiques tel que les activités manuelles et artistiques sont proposées au patient.
  • Une amélioration dans leur capacité d’agir et d’entretenir des relations sociales pour les patients atteints d’un trouble moteur, sensoriel, cognitif ou psychique. Le patient peut découvrir des aptitudes personnelles ou les expérimenter à nouveau et ainsi reprendre confiance dans sa capacité d’action. Sur cette base, il peut recommencer à accomplir des activités importantes pour lui, en rapport avec les soins personnels, le travail ou les loisirs.
  • Une collaboration avec les parents, les médecins traitants, les institutions sociales et les autres thérapeutes contribue dans une mesure déterminante au succès de la thérapie.

Une évaluation régulière de l’atteinte des objectifs et une mise à jour de ceux-ci en collaboration avec le patient.